Santé auditive, un facteur clé du Bien Vieillir

Publié le 12.10.2017  |   Actualité 2017-10-12

Vous commencez peut-être à faire répéter ? Vous vous êtes rendu compte que vous compreniez moins bien les conversations ? La perte auditive liée à l’avancée en âge est naturelle pour la majorité d’entre nous.

Tout comme la vue « baisse », les capacités auditives se délitent également. C’est un phénomène appelé presbyacousie. Il apparaît à partir de 55 ans environ. Environ 30 % des personnes de plus de 65 ans souffrent de troubles de l’audition. Pour les personnes de 85 ans et plus, cette proportion passe à 70-90 %. Le degré de perte de son audition va dépendre de facteurs génétiques mais également de la manière dont nous avons géré les expositions sonores au cours de notre vie. La presbyacousie s’accompagne souvent de sifflements ou bourdonnements dans les oreilles, symptômes appelés acouphènes. Le bon fonctionnement de notre système auditif repose sur des mécanismes fragiles. Seules 15 000 cellules sensorielles par oreille jouent le rôle de Vieillir- audition  Mutuelle Mieux Etre transformation des informations sonores en influx nerveux décodés par le cerveau auditif. Ces cellules présentent la particularité de s’abîmer en cas d’exposition sonores trop intenses en volume et en durée ; de s’user avec le temps. Elles ne se régénèrent pas. La presbyacousie est donc irréversible et les cellules encore intactes peuvent continuer à s’user. La perte de l’audition est donc aussi évolutive.

En raison de l’usure, les informations envoyées à votre cerveau auditif sont moins intelligibles. Il lui faut alors plus de temps pour les décrypter. Il cherche constamment à donner du sens et à partir de bribes de sonorités il va construire une réponse. Ce qui peut vous amener à ne plus être dans l’instantanéité ou la cohérence de la conversation. Si ce phénomène s’accentue, vous risquez de ne plus participer aux discussions et de vous mettre en retrait de la vie sociale. Votre cerveau auditif sera alors moins stimulé et par interconnexions entre les aires cérébrales et les centres nerveux, c’est l’ensemble de votre équilibre qui s’en trouvera dégradé. Différentes études scientifiques, comme celle du Dr Frank Lin de l’hôpital John Hopkins ainsi que celle du Pr. Hélène Amiéva,  psychogérontologue à l’Institut de Santé Publique, d’Épidémiologie et de Développement – Biostatistique à l’Université de Bordeaux ont démontré que la perte auditive non corrigée était à considérer comme un facteur aggravant de déclin cognitif et également source de symptômes dépressifs

Il est donc important pour Bien Vieillir d’oser gérer la perte de l’audition comme il est naturel de corriger sa vue. C’est aussi une façon de prendre soin de soi mais également de prendre de ses proches pour pouvoir continuer à profiter de la vie avec eux. Plusieurs étapes sont nécessaires : la prise de conscience ; l’acceptation et enfin, la mise en place de solutions. Votre médecin généraliste est votre interlocuteur privilégié. Il vous renverra vers le médecin ORL, habilité à poser un diagnostic de votre niveau de perte de l’audition en réalisant un bilan complet. Idéalement, pensez à réaliser ce bilan tous les 3 ans

Mutuelle Mieux Etre est partenaire de l’association JNA . 

 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...