Cadeaux de Noël décevants : pourquoi ne pas les donner ?

Publié le 08.01.2018  |   Actualité 2018-01-08

La démarche ne choque plus : aujourd’hui, un Français sur deux affirme ne pas hésiter à revendre les cadeaux de Noël qui ne lui ont pas plu. Des associations et des sites Internet proposent de récupérer ces cadeaux pour les redistribuer.

Un livre que vous avez déjà lu, un DVD reçu en double, un pull aux couleurs improbables ou encore un parfum trop prononcé… Chaque année, la joie de recevoir n’est pas forcément au rendez-vous sous le sapin et de nombreux cadeaux finiront jetés, cachés au fond d’un placard ou carrément revendus sur la Toile. « Traditionnellement, on constate que les Français mettent très rapidement en vente […] les cadeaux qui ne leur plaisent pas ou qu’ils ont reçus en double, explique Olivier Mathiot, président cofondateur de PriceMinister-Rakuten dans un communiqué. Ils savent qu’ils les revendront vite, car il y a un trafic très important sur Internet à cette période de l’année. »
Choquant ? De nos jours, plus vraiment : selon une étude OpinionWay pour PriceMinister, 50 % des Français reconnaissent avoir déjà opté pour cette solution ou envisagent de le faire. Parmi les 18-34 ans, le pourcentage s’élève même à 63 %. La démarche passe toutefois moins chez les plus âgés : 68 % des 60 ans et plus affirment qu’ils ne revendront jamais un cadeau (de Noël ou autre).

Les motivations à se débarrasser d’un cadeau

La plupart du temps, on se déleste d’un cadeau parce qu’on l’a reçu en double, parce qu’il ne nous plaît pas, qu’il cadeaux- Noël - déception - redistribution - Mutuelle Mieux Etre est jugé inutile ou que l’on aurait préféré recevoir autre chose, mais aussi par besoin d’argent. Parmi les plus revendus figurent généralement les jouets, les produits high-tech, les livres, les jeux vidéo, les vêtements et les accessoires. L’an dernier, dans les vingt-quatre heures qui ont suivi Noël, PriceMinister-Rakuten aurait enregistré 500 000 annonces de vente supplémentaires. Plus qu’une simple tendance, on assiste à un véritable business, loin du fameux esprit de Noël.

Retrouver l’esprit de Noël

Face aux sirènes de la grande distribution, pourquoi ne pas résister et choisir de donner les cadeaux dont on souhaite tant se débarrasser ? Les sites spécialisés en don d’objets, comme , recup.net ou encore donne.consoglobe.com, vous permettront de faire plaisir à quelqu’un qui en a vraiment besoin. Pensez aussi aux associations telles que le Secours populaire et à sa campagne des Pères Noël verts. Même après le 25 décembre, vous pouvez déposer vos cadeaux dans le comité le plus proche. De même, Emmaüs récupère chaque année des milliers de jouets neufs, y compris le lendemain de Noël (si vous ne pouvez pas vous déplacer, les compagnons viendront jusqu’à votre domicile). Autre exemple : l’association Oxfam France reprend vos livres, CD, DVD, vêtements, accessoires et petits objets de décoration pour alimenter ses cinq magasins (bouquineries et friperies à Lille, à Paris et à Strasbourg). Sachez enfin que l’Armée du Salut et les Restos du cœur accepteront volontiers les vêtements et les jouets qui n’auront pas fait votre bonheur.

Pour plus de renseignements :

secourspopulaire.fr

emmaus-france.org

oxfamfrance.org

armeedusalut.fr

restosducoeur.org

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...