Sexualité après 50 ans : le plaisir avant tout

Publié le 23.12.2019  |   Actualité 2019-12-23

Le rapport au sexe évolue avec l’âge. Selon que l’on est un homme ou une femme, en couple ou célibataire, bien portant ou malade, le désir et le comportement sexuel varient. L’âge peut devenir un frein à une sexualité épanouie ; il peut aussi présenter des avantages.

En matière de sexualité, la cinquantaine constitue un cap à passer dans l’esprit de beaucoup de gens. C’est souvent une période où des bouleversements surviennent : séparation, départ des enfants du foyer, apparition de la ménopause chez la femme, remise en question du projet professionnel… Ces changements de vie peuvent avoir un impact négatif sur la vie sexuelle, mais ils peuvent aussi donner l’impulsion pour prendre un nouveau départ. 

 

Ceux qui sont en couple depuis de nombreuses années connaissent souvent une baisse de la fréquence de leurs rapports sexuels. Ce n’est pas l’âge qui est en cause, mais plutôt le poids de la routine, voire une érosion du sentiment amoureux. Parfois, la peur d’avoir une érection défaillante pour l’homme l’empêche de manifester son désir. Sa ou son partenaire pense alors qu’il ou elle n’est plus assez désirable. Pour ne pas laisser l’incompréhension s’installer et maintenir le désir et l’harmonie au sein du couple, la communication est essentielle : c’est le secret d’une entente réussie. 

Une question d’envie

Passé 50 ans, la vigueur sexuelle chez l’homme, du moins du point de vue « mécanique », n’est évidemment plus la même qu’à 20 ans. La mise en condition pour parvenir à un degré d’excitation suffisant demande en effet un peu plus de temps en vieillissant. La durée des préliminaires s’allonge, ce qui n’est pas pour déplaire à la plupart des femmes. La manière de faire l’amour évolue. Un laps de temps plus long entre deux rapports sexuels est également nécessaire. Qu’à cela ne tienne, des jeux amoureux peuvent servir à explorer de nouvelles sensations. Du côté des femmes, 50 ans, c’est l’âge de la ménopause. Cette dernière suscite des appréhensions, beaucoup étant persuadées qu’à la fin des règles correspond la fin de la séduction, la fin de la libido, bref, la fin de la vie… sexuelle. Pourquoi tirer un trait sur ses désirs alors que l’on n’est qu’à la moitié de sa vie ? Pour le sexe comme dans d’autres domaines, on s’améliore avec le temps. La vie sexuelle profite des expériences passées, qui se multiplient généralement avec l’âge. Meilleure connaissance de son corps et de ses envies ainsi que de celles de sa, son ou ses partenaires font que l’on a moins d’inhibitions et que l’on a davantage confiance en soi. Pour continuer à prendre du plaisir au lit, laissez de côté les idées reçues. Ce qui compte c’est l’envie. Vous n’êtes pas au bout de vos découvertes.

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...