Mutuelle Mieux-Etre fait le point sur le brouillard cérébral
Santé -

Qu'est-ce que le brouillard cérébral ?

Caractérisé par des difficultés à se concentrer, des problèmes de mémoire et une sensation de fatigue intellectuelle, le brouillard cérébral donne l’impression d’avoir le cerveau embrumé. Quelles sont ses causes et comment en venir à bout ?

Brouillard cérébral ou mental est un terme issu de l’expression anglaise Brain Frog. Il désigne un ensemble de symptômes tels qu’une sorte de voile qui empêche de « voir clair », des problèmes de concentration, d’attention ou encore des pertes de mémoire. Sont aussi évoqués un manque de motivation et des maux de tête parfois.

« C’est un terme très utilisé chez les Anglo-Saxons mais que nous entendons peu lors des consultations. Il recouvre des origines très différentes. Aussi, quand un médecin reçoit un patient qui se plaint de brouillard cérébral, sa première préoccupation est de savoir ce qu’il entend par là », souligne le Pr Nathalie Kubis, neurologue et professeure de physiologie.
Les causes de ce brouillard mental sont, en effet, très diverses.

« Le plus souvent, il est lié à la fatigue, à une forme d’anxiété, au stress ou simplement au manque de sommeil. Les mamans qui gèrent de front leur vie familiale, professionnelle et intime sont fréquemment concernées. Les personnes dépressives peuvent aussi présenter ces mêmes symptômes. Les patients qui ont eu un Covid long se plaignent également fréquemment de problèmes d’attention. Ce phénomène peut s’expliquer chez les patients qui ont eu une complication neurologique du Covid à la phase aiguë de l’infection, telle qu’un accident vasculaire cérébral par exemple. Mais les études scientifiques n’identifient pas de facteur causal à ce jour chez les autres patients qui ont eu le Covid mais pas de problèmes neurologiques en lien », ajoute le Pr Kubis.

Les origines du brouillard cérébral sont donc multiples et il ne faut pas le confondre avec certaines pathologies. Ainsi, le TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité) se manifeste également par des problèmes d’attention mais ce trouble du neurodéveloppement, diagnostiqué le plus souvent durant l’enfance, n’a rien à voir avec le brouillard cérébral.

Un trouble transitoire le plus souvent

Le brouillard cérébral n’est pas inquiétant en soi. « La plupart du temps, il n’a pas d’origine organique ou ne révèle pas une maladie. Transitoire, il ne nécessite alors aucune consultation. En revanche, s’il persiste dans le temps et rend difficile la réalisation de certaines tâches de la vie quotidienne de manière inhabituelle, comme la mémorisation d’un film, ou d’un article de journal par exemple, il ne faut pas hésiter à en parler à son médecin généraliste », conseille le Pr Kubis.


En l’absence de maladie, le brouillard mental disparait avec la prise en charge des facteurs favorisants, à savoir la fatigue ou le stress le plus souvent. Dans la vie quotidienne, il faut aussi savoir favoriser une ambiance qui facilite la concentration : veillez à ne pas pratiquer plusieurs tâches à la fois et isolez-vous quand vous en avez l’occasion en écoutant par exemple de la musique.


Vous pouvez aussi pratiquer la relaxation ou la méditation pleine conscience. Celle-ci consiste à se concentrer sur nos sensations, nos émotions, nos pensées mais aussi nos actions du moment présent sans porter de jugement de valeur. Elle favorise le lâcher prise et la concentration grâce à des exercices se pratiquant en position assise ou allongée mais aussi en marchant pour pouvoir être réalisés facilement dans la vie de tous les jours.

Autres contenus

Comment réagir face à l'hyperphagie ?
Santé -

Hyperphagie : quel est ce trouble alimentaire ?

Prendre soin de ses reins : Mutuelle Mieux-Etre vous donne ses conseils
Santé -

Reins : comment en prendre soin ?

Professionnel de santé expliquant l'ordonnance
Santé -

Ophtalmologiste : comprendre l'ordonnance

Parlons ensemble de vos besoins en santé et prévoyance