Chandeleur : Mutuelle Mieux-Etre vous donne des conseils pour des crêpes équilibrées
Santé -

Chandeleur : manger des crêpes équilibrées

Si l’origine de la Chandeleur, qui se fête cette année le 2 février, s’est perdue dans un lointain passé, on en a retenu le meilleur : les crêpes. La Chandeleur, qui tire son nom du latin candela, signifiant chandelle, prend racine dans une très ancienne coutume remontant à l’Antiquité romaine. Elle est devenue au fil des siècles une tradition [...]

Si l’origine de la Chandeleur, qui se fête cette année le 2 février, s’est perdue dans un lointain passé, on en a retenu le meilleur : les crêpes.

La Chandeleur, qui tire son nom du latin candela, signifiant chandelle, prend racine dans une très ancienne coutume remontant à l’Antiquité romaine. Elle est devenue au fil des siècles une tradition de la religion chrétienne correspondant à la présentation de Jésus au Temple, quarante jours après Noël. Mais pour beaucoup, la Chandeleur, qui célèbre aussi le retour prochain de la lumière et des beaux jours, évoque davantage les crêpes que les chandelles. Sarah Mony, diététicienne nutritionniste, nous donne ses conseils pour se faire plaisir tout en mangeant équilibré.

 

Une pâte à crêpes plus légère

Pour réaliser une pâte à crêpes saine et digeste – notamment pour les personnes intolérantes au lactose – mais au Chandeleur - crêpes - recette - équilibré - Mutuelle Mieux-Etre goût proche de celui d’une pâte classique, Sarah Mony préconise de remplacer le lait par de l’eau de source, « qui sera moins dure et donnera des crêpes plus moelleuses qu’avec de l’eau du robinet », ou bien par de la bière sans alcool. Quant aux intolérants au gluten, plutôt que d’acheter des farines spécifiques, ils peuvent choisir parmi plusieurs alternatives à la farine de blé classique : « la farine d’épeautre ou de kamut, constituées avec des variétés de blé anciens, indique la diététicienne nutritionniste, et « on peut aussi bien élaborer sa pâte avec de la farine de sarrazin, qui ne contient pas de gluten, ou encore de la farine de châtaigne, de maïzena, que l’on peut même mélanger entre elles ». La règle, pour que la pâte ait la bonne consistance, « c’est de compter un œuf pour 60 g de farine », complète-t-elle.

Comment garnir ses crêpes

Les meilleures recettes sont souvent les plus simples. « Déposez une goutte de beurre et un peu de sucre de canne. Ce dernier contient du chrome, un acide aminé qui permet de mieux assimiler le sucre », précise la spécialiste. Les plus gourmands préféreront à une certaine pâte à tartiner, particulièrement grasse et calorique, un carré de chocolat à 85 %, bien plus riche en goût, qu’ils feront fondre sur leur crêpe. « Il existe bien des façons d’agrémenter les crêpes de manière diététique et tout en se faisant plaisir, rappelle Sarah Mony. Vous pouvez, par exemple, y ajouter du jus de citron, accompagné d’un peu de miel ou de sirop d’agave, ou encore une compote de pommes faite maison. » Dernière chose, avant de faire sauter vos crêpes, déposez une goutte d’huile d’olive dans votre poêle, puis essuyez-la avec du papier absorbant.
 

Autres contenus

Comment réagir face à l'hyperphagie ?
Santé -

Hyperphagie : quel est ce trouble alimentaire ?

Brouillard Cérébral : explications - Mutuelle Mieux-Etre
Santé -

Qu'est-ce que le brouillard cérébral ?

Prendre soin de ses reins : Mutuelle Mieux-Etre vous donne ses conseils
Santé -

Reins : comment en prendre soin ?

Parlons ensemble de vos besoins en santé et prévoyance