Retarder d’un mois le traitement d’un cancer accroît de 6 à 13 % le risque de mortalité

Publié le 09.12.2020  |  Actualité

C’est ce qu’affirme une étude parue récemment dans le British Medical Journal

Pour parvenir à ce résultat, des scientifiques britanniques et canadiens ont analysé les conséquences des retards de traitement pour sept types de cancers à partir de 34 études publiées ces vingt dernières années. Et plus le retard est long, plus le risque de mortalité augmente, précisent les auteurs. Ainsi, décaler de douze semaines l’opération de toutes les femmes atteintes d’un cancer du sein nécessitant une chirurgie se traduirait par 6 100 décès supplémentaires en une année aux États-Unis et 1 400 au Royaume-Uni. Des conclusions qui « invitent à la réflexion », estiment les chercheurs, à l’heure où de nombreux hôpitaux ont dû repousser les opérations considérées comme « non urgentes » pour faire face à l’afflux de patients Covid-19 et aux besoins de personnels soignants.

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...