Nouvelle année : huit bonnes résolutions pour se sentir mieux

Publié le 02.01.2018  |   Dossier 2018-01-02

La nouvelle année est synonyme de bonnes résolutions. Même si ces dernières sont parfois difficiles à tenir, elles permettent de se fixer des objectifs et d’aborder le mois de janvier avec entrain. Pour prendre soin de sa santé et se sentir mieux au quotidien, plusieurs pistes sont à explorer.

8 résolutions pour 2018 Mutuelle Mieux-Etre

Je mange mieux.

Après avoir bien profité des repas de fête, le mois de janvier marque souvent le retour à une alimentation plus équilibrée. Le Programme national nutrition santé (PNNS) donne une série de repères pour bien manger, dont le fameux « Cinq fruits et légumes par jour ». Il s’agit en fait de cinq portions de 80 à 100 grammes, soit la taille d’un poing. Chaque jour, le menu doit comprendre une petite poignée de fruits à coque sans sel, des produits céréaliers (pain, pâtes, riz…) et deux produits laitiers (yaourt, lait, fromage blanc et fromage). Les légumineuses ont leur place dans l’assiette deux fois par semaine, tout comme le poisson. Du côté des viandes, la volaille est à privilégier. La consommation de produits sucrés (biscuits, chocolat, soda…), de charcuterie, de matières grasses et de sel doit être limitée. En revanche, vous pouvez boire de l’eau sans modération.

Je me mets au sport.

La sédentarité est le quatrième facteur de risque de mortalité dans le monde, après l’hypertension, le tabagisme et le diabète. Pour lutter contre ce fléau, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) préconise de pratiquer cent cinquante minutes d’activité d’endurance d’intensité modérée par semaine ou au moins soixante-quinze minutes d’intensité soutenue ou encore une combinaison des deux. Libre à chacun de trouver l’activité qui lui procurera plaisir et motivation : course à pied, vélo, danse, natation, fitness…, le choix est vaste. Pour les plus réfractaires, prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur ou aller au travail à vélo est un très bon début. En plus de développer l’endurance, la souplesse et l’équilibre et de renforcer la musculature, bouger est bon pour le moral.

J’arrête de fumer.

Cette année, c’est décidé, fini la cigarette ! Après un jour d’arrêt, le corps ne contient plus de nicotine. Dès le deuxième jour, le goût et l’odorat s’améliorent et, à partir du troisième, respirer devient plus facile. Au bout d’un an, le risque d’infarctus du myocarde diminue de moitié et le risque d’accident vasculaire cérébral rejoint celui d’un non-fumeur. En plus des avantages pour la santé, l’arrêt de la cigarette rend votre intérieur plus agréable : terminée l’odeur de tabac froid. Enfin, ne plus fumer fait faire des économies.

Je limite ma consommation d’alcool.

L’alcool augmente les risques de développer certains cancers (foie, voies aéro-digestives, sein), mais aussi une cirrhose et des maladies cardiovasculaires. Il contient par ailleurs une quantité de calories non négligeable : boire trois verres de vin rouge équivaut à manger un sandwich jambon-beurre (environ 300 kilocalories). Santé publique France et l’Institut national du cancer (Inca) recommandent, pour les deux sexes, de ne pas dépasser dix verres standards (contenant 10 grammes d’alcool, par exemple un ballon de vin, un verre de pastis, une coupe de champagne ou un demi de bière) par semaine et de ne pas aller au-delà de deux par jour.

Je prends soin de mon sommeil.

Le sommeil, qui joue un rôle clé dans le bien-être, est aussi indispensable pour récupérer physiquement et intellectuellement. Des conseils simples permettent de mieux dormir. Le soir, il faut éviter les excitants (café, thé, soda…), les repas trop copieux, l’alcool et ne pas pratiquer d’activité physique après 20 heures. A l’inverse, les activités relaxantes comme la lecture doivent être favorisées. L’important est de trouver son propre rythme et d’écouter les signaux du sommeil (bâillements, yeux qui piquent…). Enfin, la chambre doit être une pièce préservée : on évitera d’y manger, d’y regarder la télé et d’y travailler.

Je fais travailler mon cerveau.

Pour préserver ses fonctions cognitives tout au long de sa vie, il faut, en plus d’avoir une bonne hygiène de vie, garder une activité intellectuelle et sociale. Plus on stimule son cerveau, plus il est performant. Scrabble, jeux de logique, mots croisés, jeux vidéo, mais aussi jardinage, bricolage ou cuisine : toutes les activités intellectuelles au sens large sont bénéfiques. Rester socialement actif et avoir une conversation font également travailler le cerveau : une bonne raison pour se retrouver avec des amis autour d’un café.

J’apprends à me relaxer.

Le stress, s’il est intense ou permanent, peut avoir des effets graves sur la santé physique et mentale. Il est donc important d’apprendre à se relaxer et de prendre du temps pour soi. Yoga, méditation, hypnose, sophrologie ou simples exercices de respiration, chacun peut trouver une manière de se détendre, de retrouver un bon équilibre psychique et de se sentir mieux.

Je préserve ma maison des polluants.

Se sentir bien chez soi est capital pour une vie épanouie. Malheureusement, l’air de nos intérieurs est pollué par les matériaux de construction et d’ameublement, le tabac, les produits d’entretien… Il est recommandé d’aérer son logement au moins dix minutes par jour, été comme hiver, pour en renouveler l’air.

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...