Garder une alimentation saine pendant les fêtes

Publié le 15.11.2017  |   Actualité 2017-11-16

Canapés, foies gras, chocolats et amuse-bouches en tout genre vous font l’œil pendant les fêtes. S'il est inenvisageable de se priver de ces agapes, il est possible de traverser cette période, en évitant les excès et en préservant sa santé. 

Les fêtes de fin d'année sont l'occasion de partager de bons moments en famille et entre amis, où les repas gargantuesques ont tendance à s'enchaîner pendant deux semaines. Ces excès alimentaires entraînent bien souvent de l'embonpoint, d'autant que cette saison n'incite guère à l'activité physique. Voici quelques astuces qui vous aideront à limiter la prise de poids.

Priviliègier le plaisir des sens 

Il n'est pas question qu'un sentiment de culpabilité vienne gâcher la fête, alors ne comptez pas les calories, mais prenez le temps d'apprécier chaque bouchée. Mieux vaut en effet rester à l'écoute de ses sensations pour ne pas être tenté de se resservir et s'arrêter de manger lorsqu'on a plus faim. " Cela permet de savoir ce qui nous fait vraiment envie ", explique Françoise Mosser, diététicienne-nutritionniste à Paris et membre de l'association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN), qui invite à : " sentir et déguster les mets pour mieux profiter des saveurs." Elle conseille par exemple de ne pas prendre un chocolat à la fin du repas, mais de le réserver plutôt à un autre moment et de faire une analyse sensorielle, " observez son aspect, évaluez sa texture, essauyez de définir les arômes". Jean-Michel Lecerf, médecin nutritionniste à l'Institut Pasteur de Lille insiste, lui aussi, sur le plaisir gustatif en favorisant "des repas gastronomiques plutôt que gueuletons ". 

Une "stratégie nutritionnelle"

Afin de ne pas tomber dans le piège de l'apéritif qui s'éternise il est nécessaire d'adopter une stratégie. Françoise Mosser recommande " de ne pas se précipiter, mais de réfléchir avant de se servir. Commencez plutôt par boire un verre d'eau et choisissez de préférence des alcools pas trop forts, elle ajoute que, l'alcool est diurétique, il donne soif, c'est la raison pour laquelle il faut se fixer dés le début, un nombre de verres à ne pas dépasser au cours de la soirée, par exemple deux flûtes de champagne et deux verres de vin ". L'alcool est très calorique (1 gramme contient 7 kilocalories), mais ceux qui ne boivent pas d'alcool ne doivent pas oublier les jus de fruits et les sodas fêtes de fin d'année - alimentation- saine - Mutuelle Mieux Etre sont également des boissons sucrées. Si les amandes, les noisettes, les noix de cajou sont bonnes pour la santé, contentez-vous d'une petite poignée, car ces aliments sont riches en graisses et, bien souvent, trop salés.  Les restes représentent l'autre piège de cette période festive. " Faites des petites portions, indiquez la date et congelez immédiatement ce qui n'a pas été consommé ", suggère la diététicienne. 

Des repas légers et gourmands 

Lorsque vous recevez, faites la place belle aux bâtonnets de crudités en guise d'amuse-bouches. Accompagnez-les d'une sauce légère parfumée aux herbes. Pour le repas, " variez les légumes et les fruits en jouant sur la présentation, les formes et les couleurs, préconise la nutritionniste. Mariez par exemple des avocats avec du pamplemousse, décorez de tomates cerises ou de rondelles de radis. Vous pouvez aussi préparer une salade marocaine composée de quartiers d'orange, de cannelle et de menthe ciselée ". Françoise Mosser loue les produits de la mer tels que les coquillages et les crustacés, " à condition de ne pas se gaver de tartines beurrées ou de mayonnaise, ils constituent une bonne option pour un repas de fête sain et léger "

De saines habitudes 

" Il y'a un avant et un après les fêtes, pendant lesquels il faut garder de saines habitudes, car ce qui est mauvais, c'est le relâchement total" souligne Jean-Michel Lecerf, avant de préciser qu" il ne faut surtout pas faire de régime en prévision de cette période où l'on va manger davantage." Idem pour les semaines qui suivent Noël et le jour de l'An. Françoise Mosser met en garde contre les fameuses cures dites détox. Elle conseille néanmoins de manger léger entre deux repas plantureux, et de " se limiter à une soupe faite maison ou à un yaourt si l'on se sent pas trop lourd." La période de fêtes coïncide souvent avec une prise de poids (500 grammes environ), qui sera ensuite difficile à perdre, et "certains peuvent prendre (jusqu'a) deux ou trois kilos en plus", observe Jean-Michel Lecerf.

C'est la raison pourlaquelle il faut profiter, entre deux repas, toutes les occassions pour bouger. Françoise Mosser vante les bienfaits des balades en plein air, car comme elle le rappelle "s'exposer à la lumière du jour favorise le sommei. Et il faut savoir que moins on dort, plus l'on mange ". 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...