Tout ce qu’il faut savoir pour une bonne santé visuelle

Publié le 06.06.2018  |   Actualité 2018-06-06

La vision est un bien précieux. Pour conserver une bonne vue le plus longtemps possible, il est important d’adopter une hygiène de vie saine, de préserver ses yeux des attaques de l’environnement et de les faire contrôler régulièrement par un ophtalmologiste.

Une bonne hygiène de vie

En matière de santé visuelle, l’hygiène de vie est indispensable. Veillez donc à ce que votre alimentation soit saine Bonne hygiène - exposition - protection visuelle - ophtalmologie - DMLA - Mutuelle Mieux-Etre et équilibrée. Certains aliments riches en oméga 3 et en antioxydants sont particulièrement bénéfiques pour les yeux, parce qu’ils contribuent à ralentir le processus de vieillissement et éloignent ainsi le risque de cataracte ou de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). C’est notamment le cas des poissons gras (saumon, sardine, hareng), des huiles, de la margarine, des germes de blé et des fruits et légumes riches en vitamines (agrumes, kiwi, chou, brocoli, épinard). Evitez en outre de consommer trop d’alcool (pas plus de deux verres par jour pour les femmes et trois pour les hommes) et de fumer, pour écarter le risque de cécité par névrite optique (inflammation du nerf optique). Enfin, pratiquez une activité physique régulière, cela préserve l’organisme du surpoids et des risques associés pour la vue (l’excès de poids favorise le diabète sucré, dont l’une des complications est la rétinopathie diabétique).

Protection contre les UV

Pour se protéger des ultraviolets (UV) qui pénètrent directement dans l’œil, une seule solution : porter des lunettes de soleil de qualité. L’exposition solaire prolongée peut favoriser la kératite (inflammation de la cornée) ou l’ophtalmie (coup de soleil de l’œil), voire la cataracte ou la DMLA à plus long terme. Pour une protection efficace, les verres solaires doivent filtrer à la fois les UVA et les UVB (« 100 % UV »), être estampillés CE et, de préférence, certifiés Afnor (un label qui garantit la bonne qualité des traitements utilisés pour le filtrage des rayons solaires). La forme de la monture a aussi son importance : préférez les verres galbés qui entourent bien l’œil aux petits laissant passer les rayons sur les côtés. Sachez aussi que les lunettes doivent toujours être achetées chez l’opticien : celles aux verres simplement teintés que l’on trouve sur les marchés ou sur les plages ne protègent pas des ultraviolets.

Limiter l’exposition aux écrans

Si les écrans actuels ne sont pas dangereux pour les yeux, le travail ou le jeu prolongé sur ordinateur ou sur tablette favorise la fatigue visuelle. Devant l’écran, les muscles qui permettent à l’œil de s’adapter pour voir net sont en effet très sollicités. Par ailleurs, les clignements de paupière diminuent ce qui peut provoquer des sensations d’œil sec. Plus ou moins gênante, la fatigue visuelle se manifeste par des picotements, des rougeurs de l’œil, une vision trouble, la sensation d’être ébloui et des maux de tête. Pour l’éviter, on harmonise la lumière de la pièce, on fait des pauses régulières en regardant au loin et en fermant les yeux, et on veille à ne pas être trop près de l’écran (40 cm au minimum). Celui-ci devra être placé perpendiculairement à la fenêtre, pour limiter les reflets.

Contrôle ophtalmologique régulier

Comme la vue évolue tout au long de la vie, des contrôles réguliers s’imposent, en particulier à certaines périodes : à l’âge de 2, 4, 9 et 24 mois, puis vers 3 ou 4 ans, tous les cinq ans entre 20 et 45 ans et, enfin, tous les deux ans après 45 ans, âge moyen à partir duquel la presbytie commence à se manifester. C’est aussi à cette période que l’ophtalmologiste peut repérer les premiers signes de glaucome ou de DMLA. Pendant l’adolescence, en revanche, le contrôle ophtalmo n’est nécessaire qu’en cas de gêne.
Pour finir, veillez à bien respecter les règles d’hygiène si vous portez des lentilles : utilisez un kit de nettoyage, lavez-vous les mains avant de les poser et de les enlever, et ne les portez pas la nuit ni à la piscine.

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...