Smartphones : ami ou ennemi de notre santé ?

Publié le 24.11.2017  |   Actualité 2018-03-09

Le smartphone est l’objet connecté le plus présent dans notre quotidien. Il constitue tout à la fois un objet personnel, un objet de loisirs et de lien social. Le smartphone est-il devenu le nouveau doudou toxique pour nos oreilles et notre santé ? 

Notre capital auditif se dégrade sous l’effet des surexpositions sonores

Le système auditif est constitué de cellules sensorielles qui se détruisent en raison d’expositions sonores trop intenses (au-dessus de 80 dB) ou de trop longues durées. C’est au sein de la population des 15 -17 ans que l’on repère la plus grande consommation avec une durée supérieure à 1h par jour pour 70% d’entre eux. Ils ont tendance à l’utiliser dans les transports, augmentant le risque de devoir pousser le volume pour couvrir le bruit extérieur. Ce d’autant plus que 65% utilisent de simples oreillettes. Or, le système auditif n’a pas opéré de mutation biologique pour résister aux sollicitations sonores que nous lui imposons. Il a besoin de temps de répit. En prendre soin, c’est prendre soin de soi. 

Les acouphènes et autres troubles de l’audition sont de plus en plus fréquentsSmartphone -danger- audition - Mutuelle Mieux Etre

Ces troubles de l’audition sont les plus visibles et leur progression est inquiétante. Les sifflements et bourdonnements passagers ou permanents dans l’oreille appelés acouphènes sont de plus en plus fréquents. D’autres pathologies ORL se rencontrent de plus en plus comme l’hyperacousie. Ces troubles de l’audition sont le plus souvent irréversibles. On peut les éviter en protégeant son capital auditif des expositions sonores.

Les effets extra-auditifs sont également à considérer ! 

Les effets dits extra-auditifs liés aux expositions sonores restent aujourd’hui peu connus. Et pourtant, ils peuvent être la source de fatigue, de difficultés de concentration, de stress et par voie de conséquences de perturbation du sommeil. En raison des expositions sonores, l’oreille fatigue et tous, nous entendons mieux le matin que le soir. Il est donc nécessaire de considérer la « dose de son ». Pour réduire cet impact, deux solutions s’imposent : gérer la dose de son et apporter du répit à l’oreille. Cette pause devrait être au moins équivalente aux expositions. En l’intégrant à son hygiène de vie, il est alors possible de gagner en vitalité et en vivacité intellectuelle. Alors que l’on soit en situation de travail, en apprentissage ou sur ses temps de loisirs, cette approche nous offre la possibilité de saisir une clé de santé. 

 

Le smartphone est de plus en plus présent dans nos vies. Récent et répondant à une soif technologique, cet outil est à utiliser en respectant nos équilibres de santé. Dans le cas de son utilisation pour l’écoute de la musique,  il s’agit juste d’harmoniser les curseurs de durée, de volume d’écoute et donc la dose supplémentaire que l’on ajoute aux autres expositions sonores de la journée. Une astuce également est de s’équiper d’un bon casque pour éviter d’augmenter le volume. C’est cela qu’il nous est nécessaire d’apprendre. Ainsi, le smartphone peut devenir un doudou non toxique,  un formidable ami santé. Ce qu’il tend déjà à devenir. 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...