Rhume : attention aux anti-inflammatoires

Publié le 21.02.2017  |   Actualité 2017-03-22

Ces médicaments en vente libre dans les pharmacies sont utilisés pour soulager la douleur, lutter contre les inflammations et faire baisser la fièvre. Mais quels sont les risques ?  

D’après une récente étude menée par des chercheurs du National Taiwan University Hospital et publiée dans le Rhume anti-inflammatoires non stéroidiens - Mutuelle Mieux Etre Journal of Infectious Diseases, prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) en cas d’infection respiratoire aiguë triplerait le risque d’infarctus du myocarde. Or ces médicaments, en vente libre dans les pharmacies, sont justement utilisés pour soulager la douleur, lutter contre les inflammations et faire baisser la fièvre, notamment lors d’un gros rhume ou d’une grippe. Comme alternative, les chercheurs conseillent aux patients de recourir au paracétamol, plus sûr à condition de respecter la posologie. 
En France, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui avait déjà évoqué le risque cardiovasculaire des AINS, avait notamment précisé qu’ils ne devaient jamais être prescrits en cas d’insuffisance cardiaque sévère, et seulement avec parcimonie en cas d’altération de la fonction rénale ou de troubles hépatiques. 

 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...