La "détox" c'est tendance

Publié le 21.04.2017  |   Dossier 2017-04-24

De plus en plus de boissons, d’aliments et de régimes nous promettent de nettoyer notre organisme de ses toxines. La « détox » peut avoir des effets positifs sur la santé, mais encore faut-il éviter certains pièges.

Pour perdre du poids ou simplement se sentir mieux, la cure « détox » est souvent mise en avant. Les boissons, les compléments alimentaires ou les régimes qui affichent l’allégation « détoxifiants » ont tous pour objectif de favoriser l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme. Or la « détox » repose sur un principe qui n’a pas de fondement scientifique. « Avec une alimentation normale, l’organisme élimine naturellement les déchets et les toxines grâce à l’action du foie et des reins, explique Stéphanie Maccioni, diététicienne de l’institut Pasteur de Lille. Le corps humain est une machine bien faite. » Le terme « détox » n’a pas non plus de définition officielle : « C’est une dénomination qui n’est pas encadrée par une norme législative », précise cette spécialiste. Mieux vaut donc se méfier des promesses alléchantes inscrites sur les emballages des produits.Detox toxines hygiène de vie - Mutuelle Mieux-Etre

Favoriser une hygiène de vie globale

Cela dit, tout n’est pas à rejeter. « L’idée de mettre le corps au repos et de faire attention à soi peut être bonne si elle constitue une motivation pour arrêter de fumer et de boire, par exemple, ou plus généralement pour être attentif à son hygiène de vie », nuance la diététicienne. Boire une tisane, un jus ou du thé « détox » peut participer à cette démarche. Mais attention, « ces boissons ne “lavent” pas le corps, même si elles sont diurétiques », souligne Stéphanie Maccioni. La « détox » est également liée à des croyances populaires autour des vertus purifiantes que pourraient avoir certains aliments, comme le pamplemousse, le vinaigre, le gingembre ou le citron. « Bien que l’effet “détoxifiant” de ces produits n’ait pas été prouvé, ils ne font pas de mal. Même si, pour ce qui concerne le pamplemousse, il vaut mieux éviter d’en consommer lorsque l’on prend des médicaments contre l’hypertension », ajoute la diététicienne.

Les régimes drastiques à éviter

Les cures « détox » peuvent aussi être associées au jeûne. « Pratiqué durant une journée au maximum, le jeûne crée dans l’organisme un stress qui peut être positif, indique Stéphanie Maccioni. Des études ont montré que le fait de jeûner provoque la sécrétion d’hormones euphorisantes et favorise un renouvellement des neurones qui fait que les informations circulent mieux. Mais ces effets ne sont constatés que sur une très courte période. Au-delà, les conséquences sont négatives. » 
Certains régimes monodiètes sont aussi présentés comme « détoxifiants ». Préconisant une alimentation centrée sur un seul légume, comme le chou, ou à base de bouillons uniquement, ils sont déconseillés : « Le corps puise alors dans ses réserves et produit encore plus de déchets, ce qui est contre-productif, prévient 
la diététicienne. De plus, il existe un risque de carences à long terme. Ce type de régime entraîne certes une perte de poids, mais il s’agit en grande partie d’une perte en eau qui peut s’accompagner d’une fonte musculaire due au manque d’apports protéiques. » L’effet Yo-Yo et la reprise de poids en seront favorisés.

Tout est donc affaire de modération. « Les régimes drastiques et trop longs sont à éviter, car ils sont néfastes, recommande Stéphanie Maccioni. Les boissons dites “détox” peuvent être consommées en quantité raisonnable, mais elles ne compensent pas une mauvaise hygiène de vie. Quant aux compléments alimentaires, conclut-elle, ils ne sont pas nécessaires lorsque l’on a une alimentation équilibrée. »

Léa Vandeputte 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...