Cancer : les habitudes à adopter pour limiter le risque

Publié le 04.02.2019  |   Actualité 2019-02-04

L’hygiène de vie tient un rôle essentiel dans la survenue des cancers. Pour diminuer le risque d'être un jour confronté un jour à cette maladie, il suffit d’adopter des gestes simples de prévention.

L’Institut national du cancer (Inca) estime à 400 000 le nombre de nouveaux cas de cancers en 2017 en France. Les plus fréquents chez l’homme restent celui de la prostate, devant celui du poumon et du cancer colorectal. Chez la femme, celui du sein est le plus courant, suivi par les cancers colorectaux et du poumon. Même si ces différentes maladies ont des causes multiples, l’Inca considère que 40 % d’entre elles sont liées à nos modes de vie et à notre environnement. Changer ses habitudes peut donc permettre de préserver sa santé et de mettre toutes les chances de son côté.

Ne pas fumer

Le tabac est le premier facteur de risque : il est à l’origine de 18 % des cas de cancers. Le nombre de décès liés au tabac est évalué à 78 000 chaque année en France, dont 47 000 par cancer. Arrêter de fumer est bénéfique pour soi comme pour ses proches confrontés au tabagisme passif. Plusieurs solutions peuvent permettre de stopper sa consommation (patch, gommes à mâcher, cigarette électronique…) et le site Tabac-info-service.fr propose un coaching gratuit et personnalisé.

Eviter l’alcool

« Souvent nié ou méconnu, le caractère cancérigène de l'alcool est pourtant clairement établi », rappelle l’Inca. Il est d’ailleurs responsable de 10 % des décès par cancer (15 000 chaque année). Les experts recommandent donc de ne pas dépasser dix verres standards par semaine avec au maximum deux verres par jour et en respectant deux jours d’abstinence complète. Un verre standard correspond à un ballon de vin (10 cl), à un demi de bière (25 cl), à un verre de whisky (3 cl) et à un verre de pastis (3 cl).

Manger mieux

Le facteur nutritionnel ne doit pas non plus être négligé, même s’il reste des incertitudes sur son rôle exact. A titre préventif, mieux vaut donc adopter une alimentation équilibrée. Santé publique France conseille aux Français de privilégier la cuisine faite maison, d’augmenter leur consommation de fruits et de légumes, de fruits à coque et de légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches, etc.). En revanche, il faut limiter la viande, la charcuterie ainsi que les produits et les boissons sucrés ou salés.

Bouger plus

« Une activité physique pratiquée au quotidien permet de diminuer le risque de développer de nombreuses maladies chroniques, notamment les cancers », précise l’Inca avant d’ajouter : « C'est aussi un moyen de limiter la prise de poids, autre facteur de risque de cancers. » Santé publique France préconise de pratiquer au moins trente minutes d’exercices dynamiques par jour. Toutes les occasions sont bonnes pour bouger : préférer les escaliers, se déplacer à vélo, faire du jardinage, jouer au ballon…

Se protéger des rayons UV

L’exposition aux rayons ultraviolets (UV), qu’ils soient naturels ou artificiels, est à l’origine de la grande majorité des cancers de la peau. Dès que l’on pratique une activité à l’extérieur, il faut éviter de s’exposer entre 11 et 16 heures, se couvrir (chapeau, lunettes, vêtements), appliquer régulièrement de la crème solaire à fort indice de protection et surveiller sa peau.

Se faire vacciner

D’après le Centre international de recherche sur le cancer (Circ), il existe une dizaine d'agents biologiques susceptibles de favoriser l'apparition d'un cancer. Parmi eux, les papillomavirus humains (HPV) sont responsables de cancers du col de l'utérus, de l'anus, du pénis, ainsi que de certains de la cavité buccale. Le virus de l'hépatite B (VHB) est, quant à lui, associé à la survenue du cancer du foie. La vaccination contre ces deux virus apparaît alors comme la solution pour éviter la contamination et donc limiter son risque. Le site officiel Vaccination-info-service.fr répond à toutes les questions et rappelle le calendrier vaccinal.
 

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, proposent une offre complète de prestations et de services en matière de complémentaire santé et  de prévoyance adaptée aux besoins des particuliers, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité.

Working...