AVC : ces signes qui doivent vous alerter

Publié le 17.02.2020  |   Actualité 2020-02-17

L’accident vasculaire cérébral n’est pas anodin et peut laisser des séquelles à celui qui en est victime. Apprenez à détecter les premiers signes d’un AVC pour agir vite. En effet, la rapidité d’intervention détermine les chances de survie et la capacité de récupération. Voici comment reconnaître les signes d’un AVC et les bons gestes à adopter.

Identifier les premiers signes d’un AVC

Au cours de votre vie, vous pouvez vous retrouver face à une personne qui déclare les premiers signes d’un AVC, à moins que vous n’en soyez vous-même victime. Pour agir rapidement et adopter le bon comportement, il faut savoir reconnaître les premiers signes d’un AVC.
 
Voici quelques symptômes qui doivent vous alerter : 
Une déformation de la bouche ou un affaissement du visage
Une faiblesse musculaire d’un côté du corps, bras ou jambe
L’engourdissement d’un côté du corps
Des troubles de la parole 
La perte d’équilibre et des difficultés à coordonner les mouvements
La perte partielle ou totale de la vision
Un mal de tête intense et inhabituel
 
Retenez bien la méthode VITE, un moyen mnémotechnique pour reconnaître un début d’AVC.
 
Visage paralysé
Impossible de bouger un membre
Trouble de la parole
Éviter le pire en composant le 15 ou le 112
 
Ces signes peuvent apparaître brutalement ou progressivement, parfois même pendant le sommeil. Si vous constatez l’apparition de l’un de ces signes, agissez sans tarder.

Les femmes face à l’AVC

Les femmes sont plus touchées par l’AVC que les hommes, avec près de 60 000 hospitalisations par an. L’âge, l’hypertension artérielle, la fibrillation auriculaire et la grossesse sont les facteurs les plus importants. Pour limiter les risques d’AVC chez la femme, il est conseillé d’éviter le trio pilule, tabac et migraine.

Les premiers gestes à faire en cas d’AVC

Vous êtes face à une personne qui fait un AVC ? Adoptez les bons gestes. Vous pouvez par exemple demander au malade de sourire, de lever les deux bras ou de prononcer une phrase. Si la personne peine à réaliser ce que vous lui demandez, il est probable qu’elle fasse un début d’AVC. Si vous avez le moindre doute, la première chose à faire est d’appeler les secours en composant le 15. Même si vous n’êtes pas un professionnel, vous pouvez être très utile en attendant les secours. Afin de faciliter le travail des professionnels de la santé, le ministère de la Santé recommande les gestes suivants : 
Allonger la personne avec un oreiller sous la tête
Noter l’heure à laquelle les premiers signes de l’AVC sont survenus
Rassembler les ordonnances et les derniers examens sanguins réalisés
Ne donnez aucun médicament au malade, ni injection. Ne lui donnez rien à boire ou à manger. 

Peut-on prévenir un AVC ?

Un AVC arrive sans crier gare. En revanche, il existe certains facteurs qui favorisent le risque d’AVC. Pour diminuer les risques d’AVC, de crise cardiaque et de rupture d’anévrisme, il faut adopter une hygiène de vie saine. Cela passe par l’arrêt du tabac, une consommation modérée d’alcool, la pratique d’une activité physique, et une alimentation saine et équilibrée.
 
Face à une personne qui fait un AVC, il faut agir rapidement. Dans ce cas précis, le temps est très précieux pour limiter les séquelles et sauver une vie. Au moindre doute, composez le 15 et donnez un maximum d’informations à votre interlocuteur.
 
Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...