Les réseaux sociaux néfastes pour la santé mentale des jeunes

Publié le 26.07.2017  |  Actualité

Selon une étude récente menée par la Royal Society en Grande-Bretagne, les réseaux sociaux seraient une source d’anxiété importante chez les jeunes.

Les réseaux sociaux favoriseraient le risque de cyber-harcèlement et ce que l’on appelle la FoMe (« fear of missing out »), c’est-à-dire la peur de manquer quelque chose qui pousse les utilisateurs à être connectés en permanence. Et ce n’est pas tout : très centrés sur l’apparence, les réseaux sociaux surexposent les jeunes à des vies idéalisées et les conduisent à développer une image d’eux-mêmes très négative. L’impact sur le sommeil serait également non négligeable, puisque de nombreux utilisateurs se réveillent la nuit pour consulter leur Réseaux sociaux - conséquences négatives - santé mentale -jeunes- Mutuelle Mieux-Etre smartphone. Parmi les cinq réseaux les plus populaires examinés par l’étude (Facebook, Instagram, Snapchat, Twitter et YouTube), Snapchat et Instagram seraient les plus néfastes. A noter cependant que certains d’entre eux, comme YouTube, développeraient les notions d’empathie et de communauté de soutien.

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...