Les espaces de coworking : un phénomène en expansion

Publié le 05.12.2018  |   Actualité 2020-10-08

Venu des Etats-Unis, le coworking consiste à réunir plusieurs entrepreneurs (issues d’entreprises ou free-lances) dans un seul et même espace de travail. Le modèle, en plein essor, s’est aujourd’hui propagé dans tout l’Hexagone et génère de véritables opportunités de développement, autant pour les coworkers que pour l’économie française.

Etre indépendant et aller travailler dans un bureau partagé avec d’autres free-lances, le concept peut surprendre… En effet, pourquoi s’imposer un quotidien ancré dans la collectivité, accepter la promiscuité et les humeurs changeantes de voisins de bureau alors qu’il est possible de rester à la maison, à l’écart du monde ? Car, dans les faits, développer son activité professionnelle chez soi présente de nombreux inconvénients : confusion entre la vie professionnelle et la vie privée, difficultés à s’organiser et à trouver la motivation… Pour rompre l’isolement du travailleur indépendant, lui permettre de bénéficier de tous les équipements indispensables à son activité (par exemple, une bonne connexion Internet et une imprimante), de nombreux lieux de coworking (ou, si on préfère son équivalent français, cotravail) ont ouvert partout en France. Depuis 2012, ces espaces de partage ont été multipliés par dix, et il en existerait aujourd’hui six cents, selon une récente étude publiée par le groupe BAP (Bureaux à partager).

Free-lances, start-up et entreprises parmi les coworkers

Officiellement né à San Francisco en 2005, le coworking séduit principalement les free-lances, les micro-coworking - espaces de travail - France - economie - Mutuelle Mieux-Etre entrepreneurs, souvent spécialisés dans le digital (graphisme, communication, développeurs…), et les prestataires de services. Les start-up sont également nombreuses à y établir leur activité, et de plus en plus de grandes entreprises ont choisi de placer une partie de leurs équipes dans ces espaces, comme Leroy Merlin, EDF, la RATP, la SNCF… Ces professionnels aux profils et expertises si différents se retrouvent alors pour discuter, échanger des informations, participer à des réunions communes, proposer de nouvelles collaborations et profiter de formations.

123 milliards d’euros générés d’ici 2030

Il arrive aussi que tous les résidents d’un même lieu soient sollicités pour un projet commun. Ainsi, le Laptop, à Paris, a récemment fait participer tous ses membres à trois workshops (ateliers collaboratifs) pour accompagner la Réunion des musées nationaux – Grand Palais (RMN-GP) dans son projet de photothèque en ligne. Grâce au réseau et aux opportunités de travail générées au sein des espaces de partage, les coworkers voient leur activité s’intensifier. Now Coworking, situé à Rouen, a quant à lui annoncé un chiffre d’affaires annuel de 1 million d’euros réparti entre les 4000 coworkers. A l’échelle nationale, les espaces de cotravail comptent aujourd’hui dans le budget français. D’après une étude menée par l’International Workplace Group (IWG), 123 milliards d’euros devraient être générés d’ici 2030 grâce au coworking.

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...