Le vieillissement capillaire

Publié le 11.01.2017  |   Actualité 2017-01-11

Tout comme la peau, les cheveux vieillissent : ils s’affinent et grisonnent, ils peuvent aussi pousser moins vite ou tomber davantage. Certains soins apportés à votre chevelure vous permettront de lui conserver un bel aspect.

Dès la quarantaine, voire plus tôt pour certains, l’aspect de la chevelure commence à changer. 
Comme pour les premières rides, l’apparition des cheveux blancs affecte le moral, car ces indésirables font prendre conscience du temps qui passe. 
Pourtant, l’âge n’est pas le seul facteur en jeu : certaines personnes commencent en effet à voir leurs premiers cheveux blancs pousser dès 25 ans, quand d’autres n’en ont pas un seul passé 40 ans.Soins vieillissement cheveux - mutuelle mieux etre

Des modifications liées à l’âge

Chez les femmes, la baisse du taux d’hormones féminines (œstrogènes et progestérone) due à la ménopause, notamment, rend les cheveux plus sensibles à la testostérone, l’hormone masculine. Leur cycle de vie raccourcit donc et ils ont tendance à tomber plus vite et à repousser plus lentement. C’est la raison pour laquelle beaucoup de femmes constatent à cette période de leur vie une diminution de la densité de leur chevelure. « Chaque jour, une femme perd en moyenne et naturellement entre 50 et 100 cheveux, surtout après l’âge de 50 ans », indique la Société française de dermatologie (SFD) sur son site. 
Cette diminution de volume s’explique également par une moindre épaisseur de la fibre capillaire elle-même. 
La cuticule, l’enveloppe qui entoure la fibre du cheveu, se dégrade avec l’âge : elle est moins épaisse et plus fragile. Devenus plus fins, les cheveux sont aussi moins bien protégés contre les agressions en tout genre : 
pollution, chlore, colorations, rayons UV, chaleur du sèche-cheveux, etc.

Changer ses habitudes

Pour les préserver, évitez donc les brushings trop fréquents, et si vous ne pouvez pas vous passer de sèche-cheveux, choisissez la température la plus basse. Les élastiques, barrettes ou pinces trop serrées abîment aussi les fibres capillaires et peuvent causer une alopécie dite de traction, perte de cheveux causée par une trop forte traction exercée sur ces derniers. 
Ils ont aussi besoin d’être davantage protégés, en particulier des rayons UV. Voilà pourquoi, en été, il est conseillé d’utiliser une huile ou un lait protecteur. Des soins spécialement adaptés, qui contiennent notamment de la kératine et des nutriments comme le zinc, permettent aux cheveux vieillissants de maintenir volume et brillance ; d’autres, plus spécifiques, entretiennent la blancheur en leur évitant de jaunir.
« Contrairement à ce que l'on croit habituellement, il ne faut pas hésiter à se laver les cheveux dès qu'ils sont un peu sales, recommande la SFD. Le shampoing donne du gonflant à la chevelure et permet de gagner du volume, ce qui masque les déficits capillaires. Il ne faut pas se priver de ce geste simple, car il n'est pas néfaste pour l'évolution de la calvitie ».

En revanche, les dermatologues sont formels : 
la croyance populaire selon laquelle couper les cheveux en période de pleine lune les fait repousser plus drus est sans fondement.

Mutuelle Mieux-Etre Logo Mutuelle Mieux-Etre

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...