Addictions : les femmes mal prises en charge

Publié le 05.04.2017  |  Actualité

La Fédération Addiction a présenté un référentiel à destination des professionnels pour les aider à améliorer la prise en charge des femmes au sein des centres de soins. addictions des femmes

La Fédération Addiction a récemment présenté à la presse un référentiel à destination des professionnels pour les aider à améliorer la prise en charge des femmes dans les centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (Csapa) et dans les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (Caarud). Financé par la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les toxicomanies (Midelca), ce référentiel est l’occasion de rappeler que, chez les femmes, l’addiction est largement plus stigmatisée que chez les hommes. De plus, ces dernières sont encore sous-représentées dans les structures d’accompagnement, alors que, selon les dernières données de l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), elles ne consomment pas moins de drogues. Elles ont cependant des motivations, des modes de consommation et des usages différents, ce qui entraîne des vécus et des risques bien particuliers. C’est à ce titre que le développement de prises en charge spécifiques est nécessaire. 

Mutuelle Mieux-Etre et sa section professionnelle, SMBTP, complémentaire santé responsable, proposent une offre complète de garanties et de services en matière de santé et de prévoyance adaptée aux besoins de couverture des particuliers, des familles, des entreprises, des salariés, des travailleurs non-salariés, des artisans et des retraités de tous les secteurs d’activité. Nos contrats complémentaire santé, outre les remboursements de soins, incluent des prestations en cas d'hospitalisation, de l'assistance et toute une palette de services pour faciliter la vie au quotidien. 

Working...